DECOUVREZ QUELS SONT LES BIENFAITS DU MASSAGE DE CE ZONE DU FRONT

massage

Il s’agit d’un ancien massage chinois que vous exécutez vous-même, connu sous le nom d’acupression, sur le front et les tempes. C’est généralement une réaction naturelle des gens lorsqu’ils ont des maux de tête, mais on peut aussi le faire en massant doucement la zone autour des sinus quand on ressent une pression ou une tension dans cette zone.

Voici la technique et le bon endroit à masser pour obtenir les meilleurs résultats …

1. Le bon massage.

L’endroit où vous allez concentrer votre massage est votre méridien gouvernant.C’est la zone située au centre de votre front, qui descend vers le centre de votre visage, et lorsqu’on le stimule, il peut libérer l’énergie que vous avez déjà créée, et qui est bloquée à l’intérieur.

Il est important d’utiliser une légère pression tout en massant comme si vous appuyiez sur un bouton d’ascenseur. En outre, cela peut rétablir l’équilibre.

2. Les avantages.

Choisir de vous traiter par l’acupression est un choix puissant qui montre que vous ne laissez pas la médecine moderne contrôler la façon dont vous vivez votre vie.

Il existe plusieurs techniques non invasives, en médecine traditionnelle chinoise, qui vous aideront à améliorer votre bien-être personnel, en plus de soigner vos douleurs.

3. Son efficacité a été prouvée par la science.

Nous ne vous dirions pas de le faire si nous n’étions pas certains de son efficacité. La technologie par IRM a la capacité de voir quelles zones du corps sont touchées quand on exerce une pression sur autre zone.

Lorsque vous commencez à masser ce méridien sur votre front, ainsi que d’autres points de pression, cela peut entraîner une stimulation accrue dans le corps, le visage et les mains.

4. Il y a encore plus d’avantages.

Les chercheurs en quête de techniques non invasives efficaces et sans danger ont été surpris de découvrir les effets de ce massage. Il soulage la tension nerveuse, et améliore la production d’un métabolisme positif.

En outre, cela annulera l’effet des rides, et évitera l’apparition de nouvelles rides. En général, cela donne une impression de rajeunissement.

Publicités

VOICI COMMENT LES LAMPES DE SEL AIDENT LES GENS QUI SOUFFRENT D’ANXIETE

product_image_113_10_15_13_3_55.gif

Dans notre monde envahi par la technologie, il semblerait que l’ anxiété et le stress soient à la hausse depuis un certain temps.  Nous avons déjà parlé de nombreux remèdes naturels pour l’ anxiété, mais nous aimerions parler de la lampe de sel de l’ Himalaya en tant que solution viable pour l’anxiété.

La technologie sans fil émet des ions positifs dans l’environnement, ce qui déséquilibre notre système, et augmente le stress et l’ anxiété. Les ions négatifs présents dans la nature aident à garder l’ anxiété et le stress à distance, ce qui explique pourquoi beaucoup d’ entre nous se sentent apaisés à l’extérieur.

Selon la WebMD » les ions négatifs améliorent l’oxygénation du cerveau; entraînant ainsi une vigilance plus élevée, une diminution de la somnolence, et plus d’ énergie mentale « .

En outre, les ions négatifs peuvent nous aider à nous protéger contre les bactéries et les germes dans l’air, en nettoyant efficacement l’air et en éliminant les irritants nuisibles.

Les lampes de sel de l’Himalaya peuvent faire des merveilles pour de nombreux maux, mais nous allons parler de la façon dont elles soulagent l’anxiété.

lampes de sel

 

VOICI COMMENT CES LAMPES AIDENT LES GENS QUI SOUFFRENT D’ANXIÉTÉ:

Les lampes de sel de l’Himalaya libèrent des ions négatifs dans l’air, ce qui réduit l’anxiété, et favorise un environnement calme et relaxant pour le sommeil. Comme le sel de l’Himalaya est présent naturellement dans la terre, il émet automatiquement des ions négatifs, tout comme les cascades, les océans et d’autres caractéristiques naturelles de notre planète.

Les lampes de sel de l’Himalaya sont tout simplement un gros morceau de sel de l’Himalaya pur taillé dans une lampe avec une petite ampoule à l’intérieur. Il existe différentes tailles, et vous pouvez les placer tout autour de votre maison dans toutes les pièces que vous voulez. Cependant, veillez à les mettre au moins dans les chambres, car elles contribueront à créer un environnement relaxant pour le sommeil.

Le sel de l’Himalaya lui-même peut abaisser le cholestérol et la pression artérielle, et contient 84 oligo-éléments essentiels à votre santé. En outre, le sel de l’ Himalaya régule la teneur en eau dans votre corps, favorise un pH sain, régule le sommeil, aide à garder vos os solides, et bien plus encore. Par conséquent, il n’est donc pas surprenant que les lampes de sel de l’ Himalaya aient autant d’avantages pour la santé.

Dans notre monde d’aujourd’hui, nous sommes devenus inondés de « pollution électronique » à cause des ondes radioactives de la technologie. Nos smartphones, nos ordinateurs portables, nos routeurs, nos téléviseurs et autres appareils électroniques émettent ces ondes nocives chaque fois qu’ils fonctionnent, et peuvent perturber le sommeil, provoquer des problèmes de santé mentale, et même le cancer dans certains cas.

Par conséquent, il est essentiel de faire tout notre possible pour neutraliser ces ions positifs néfastes en amenant autant que possible la nature dans notre maison. En plus des lampes de sel de l’Himalaya, vous pouvez acheter de petites plantes à placer dans toute votre maison pour augmenter les niveaux d’oxygène et d’ions négatifs.

Plus vous achèterez une grande lampe, plus elle émettra d’ions négatifs dans la pièce, donc gardez cela à l’esprit lorsque vous irez acheter votre lampe de sel !

FAIRE LE DEUIL D’UNE PERSONNE TOXIQUE

human-1486809_960_720

Y a t-il une personne toxique dans votre vie?

Quelqu’un de toxique fait du mal, blesse et fait souffrir une autre personne. Elle ne reconnaît jamais ses torts, ni n’éprouve aucun regret des gestes qu’elle pose.

Une personne toxique fait du chantage affectif et est insensible à sa victime.

Pour arriver à ses fins, elle peut mépriser, jalouser, rabaisser, juger, faire du harcèlement ou manipuler de toutes sortes de façon sa victime. Elle fait en sorte que tranquillement sa victime perde l’estime de soi et devienne son bouche-trou, afin de garder l’emprise sur elle.

La plus grande peur d’une personne toxique est de perdre le pouvoir qu’elle exerce sur sa victime. Elle ne souhaite aucunement la voir s’épanouir et réussir sa vie. Alors, elle sabote les efforts que cette dernière fait pour mener une vie heureuse et productive.

On peut avoir une relation toxique avec un parent, un ami, un collègue de travail, un conjoint (conjointe) ou même nos propres enfants.

C’est difficile de croire que ce sont les gens qui vous sont les plus chers, qui abusent de vous.

Le début d’une relation toxique

Une relation toxique a presque toujours comme base une famille dysfonctionnelle qui mène à une dépendance affective. Pendant votre enfance, on vous a appris qu’il fallait plaire pour être aimé. Qu’il fallait vous oublier et faire ce que vos parents vous disaient, sans écouter vos propres besoins. Très vite, vous avez compris en tant qu’enfant que si vous voulez de l’amour, de l’attention ou simplement être vu de vos parents (ou d’un parent), vous devez être à la hauteur de leurs attentes. Cela devient avec le temps du chantage affectif de la part des parents. C’est comme s’ils vous disaient, je vais t’aimer, si tu agis ou tu fais ce que je te dis de faire.

Avec le temps, vous grandissez et ce lien de dépendance devient de plus en plus fort et toxique.

Vous quittez le nid familial pour vous marier et vous vous rendez compte après quelques années que la femme ou l’homme que vous avez marié fait exactement le même chantage affectif que votre père ou votre mère. C’est-à-dire, vous fait croire que pour avoir de l’amour, il vous faut accepter de vous oublier et de vous laisser dénigrer.

Pourquoi je reste dans cette relation?

Il y a de fortes chances que si vous restez dans une relation toxique, vous vivez un ou plusieurs de ces états d’être:

  • Vous avez peur d’être seul
  • Peur de vous sentir abandonné.
  • Peur de prendre votre place
  • Vous manquez d’estime de vous
  • Vous vous sentez vulnérable
  • Vous vous sentez coupable

Portrait D'Une Jeune Fille, Fille, Cheveux, Maquillage

Pourquoi est-ce si difficile de sortir d’une relation toxique?

Tout simplement parce que vous êtes dans l’attente.

Vous espérez que peut-être un jour cette personne va vous donner un peu de reconnaissance, de bonheur ou de l’amour. Exactement comme lorsque vous étiez enfant et que vous attendiez désespérément que papa ou maman vous voit vous reconnaisse et vous aime. C’est pour cette raison que c’est si dur de sortir d’une relation toxique. C’est votre enfant intérieur qui est encore en attente.

Pour sortir de ce genre de relation, il faut faire le deuil de vos attentes, de tout ce que vous aurez aimé recevoir de cette personne. Il faut accepter que jamais vous n’ayez ce que vous attendez de cette personne. C’est d’accepter aussi que vous ne puissiez jamais changer cette personne.

Lorsque vous étiez enfant, vous aviez besoin de vos parents pour combler vos besoins affectifs. C’est normal qu’un enfant s’attende à recevoir de l’amour de ces parents. Mais en tant qu’adulte, il faut prendre conscience que ce n’est pas le rôle de l’autre de combler vos besoins. Vous pouvez les combler par vous même et ainsi, devenir responsable de votre bonheur.

Comment s’en sortir?

Rien ne changera si vous ne faites rien. Dans ce cas-ci, c’est faux de dire que le temps arrange les choses.

Il faut prendre le temps de vous retrouver. De retrouver votre identité, votre essence et de vous faire confiance.

Ce n’est pas toujours nécessaire de quitter définitivement la personne toxique, surtout si c’est une personne à laquelle vous tenez vraiment (ex.: un enfant, un parent). Quelques fois de s’en éloigner quelques semaines ou mois ou même des années, peut être bénéfique. Le temps de reprendre des forces, de réfléchir et de se retrouver soi-même.
Si plus tard, vous voulez rebâtir quelque chose avec cette personne, vous serez plus en état de le faire.

Si pour vous, la meilleure décision est de couper les ponts définitivement, alors faites-le et sachez que ce n’est pas d’être égoïste que de penser à soi.

Votre entourage (qui n’est pas au courant de ce que vous vivez pour la plupart du temps) vous dira sans doute:

Tu as juste une mère, un fils, etc. Tu devrais faire des efforts.

Ces gens-là ne savent pas à quel point vous souffrez en dedans. La décision de couper les ponts n’est jamais facile. Mais à partir du moment où vous êtes bien dans votre décision, ce qu’en pensent les autres n’est pas vraiment important.

Aucune relation ne vaut le coup de continuer à coup de chantage affectif, par peur de l’abandon.
Sortir d’une relation toxique, ce n’est pas faire du mal à l’autre. C’est d‘ouvrir les yeux, d’ouvrir son cœur et de s’aimer assez pour ne plus accepter de vivre dans cette relation.

Une personne qui vous aime vraiment vous laissera libre d’être vous-même.

Aimer ce n’est pas SE donner et s’oublier, c’est de donner et partager.

Source de l’article original : www.madeleinelamarre.com

8 SIGNES UN PEU CURIEUX D’ÉVEIL SPIRITUEL

eveil-spirituel

Voici 8 signes un peu curieux qui prouvent que vous êtes spirituellement en train de vous élever.

1/ Ressentir une immense tristesse

Les prises de conscience que nous vivons au cours d’un éveil spirituel s’accompagnent très souvent d’une dépression. Pourquoi ? Car il est tout simplement difficile, parfois, de ressentir la joie dans un monde qui souffre.

Cette réaction est tout à fait normale, elle est même la preuve que vous développez votre potentiel de compassion. La seule chose à faire est d’accueillir les émotions qui en découlent sans les juger ni s’identifier à elles.

Savoir ce que vous savez du monde, le voir tel qu’il est, fera de vous une personne plus responsable, plus lucide.

2/ Perdre certains amis

Parfois, nous vivons un éveil spirituel suite à un choc ou un événement traumatisant. Ces étapes nous précipitent vers l’étage supérieur alors que les autres restent « en bas ». Résultat : nous ne sommes plus du tout en adéquation avec notre entourage.

Là encore, il ne faut surtout pas culpabiliser de trouver certaines personnes inintéressantes alors qu’il s’agissait de vos meilleurs amis deux mois plus tôt. L’écart que vous ressentez est dû au fait que vous « vibrez », dans tous les sens du terme, à différents niveaux. Et que vous avez donc d’autres centres intérêts et sujets de conversation – qui, certes, peuvent parfois vous faire passer pour un fou, mais qui sonnent moins creux à vos oreilles que les potins ou le besoin de se plaindre.

On ne peut pas changer les gens et en aucun cas nous devons tenter de le faire. Restez vous-même et laissez l’univers vous connecter aux personnes qui vibrent sur les mêmes ondes que vous.

 3/ Quitter son travail (et danser la Salsa !)

Quand on change de perspectives, ce qui fonctionnait autrefois pour nous n’est soudain plus du tout d’actualité. Et ce travail qu’on faisait pourtant depuis des années ne nous convient plus du tout.

Que la décision vienne de vous ou votre employeur – qui vous trouve tout à coup bien moins compétent dans vos fonctions – ne paniquez pas. Même si cela vous paraît inconcevable au début, vous devez croire en vous et au fait que rien n’arrive par hasard.

La vie est beaucoup trop courte pour que vous la passiez à faire quelque chose qui ne vous épanouit pas. Reconnaissez qu’il y a quelque chose de plus grand que vous, qui vous dépasse, et qui fait bouger les choses pour vous quand vous refusez de le faire à sa place.

Quoi qu’il advienne, l’univers aura toujours quelque chose de mieux pour vous.

4/ Faire peur à sa famille

Les premières fois où j’ai parlé d’énergies qui s’harmonisent, de karma ou tout simplement de Yoga et de méditation à ma famille, ils ont un peu peur. Et c’est normal.

On ne peut pas empêcher quelqu’un encore attaché au mental d’émettre un jugement en fonction des préjugés qu’il a sur la question, et de vouloir nous faire porter ses inquiétudes – surtout quand il s’agit de quelqu’un qui nous aime. Mais c’est également pour cette raison qu’ils s’intéresseront peut-être à ce que vous faites.

Soyez conscient de ce que vos discussions impliquent et restez patient, car il viendra forcément un jour où ils se rendront à l’évidence : vous êtes BIEN comme cela. Et si cela ne se produit pas, tant pis, vous serez un incompris authentique… Ce qui est bien plus important que de se faire comprendre dans la peau d’un autre.

5/ Avoir un rapport conflictuel avec Morphée

Quand j’étais en Inde pour ma formation de professeur, j’ai découvert que le corps pouvait avoir besoin de très peu d’heures sommeil. On se levait à 5 heures et demi tous les matins, mais parfois il m’arrivait d’ouvrir les yeux à 4 heures, voire 3 heures, et de ne plus me rendormir.

En fait, il s’agit du travail que l’on effectue sur soi-même qui continue de faire son bonhomme de chemin pendant la nuit. C’est tellement éprouvant qu’on peut avoir besoin d’une pause, de reprendre ses esprits et de s’occuper à autre chose. Donc on se réveille ! D’autant que les nuits sont souvent agitées par des rêves intenses, voire angoissants, où il est question de fuite, de conflits…

Il est normal, lorsqu’on impose à son corps et à son esprit autant de changements, que le sommeil soit perturbé. Les énergies du passé se relâchent. Laissez-les partir…

6/ Déclencher des crises autour de soi

Pendant un éveil spirituel, les relations changent. Les discours aussi. Nous sommes plus dans le vrai, et certaines personnes peuvent être vraiment impactées par le message que nous leur transmettons. Parfois, des prises de conscience s’opèrent en eux, car vous avez semé une graine à leur insu.

Aussi, il n’est pas rare qu’après un long week-end chez des amis, des vacances en famille ou juste une soirée entouré d’inconnus, vous déclenchiez involontairement des règlements de compte ou des discussions (un peu trop) animées entre les gens… Oops !

Dans ce cas-là, ne prenez jamais parti, vous aggraveriez la situation. Laissez les gens se dire ce qu’ils ont à se dire. Et encore une fois, ne culpabilisez pas. Vous n’êtes pas responsable des émois que vous déclenchez autour de vous, ils étaient déjà là, ils sommeillaient c’est tout…

 7/ Etre la cible des moqueries

Si vous entamez un travail spirituel, il est fort probable que les gens se moquent ouvertement de vous. La société passe son temps à stigmatiser les individus qui ne sont pas malades comme ceux qu’elle façonne à son image depuis des siècles.

Au début, c’était un peu agaçant pour moi d’entendre certaines de mes très bonnes copines ricaner pendant que j’évoquais, par exemple, le fait que j’aime méditer. Mais très vite, on comprend qu’être ridicule dans un monde insensé n’est que la preuve supplémentaire que nous sommes sur la bonne voie.

Restez honnête avec la personne que vous êtes. Avec le temps, vous prendrez moins à cœur les réactions de vos interlocuteurs. Quand on est à l’aise avec sa différence, on transmet inconsciemment cette quiétude aux autres et les gens cessent de se moquer.

Même si cela persiste, vous ne ressentirez plus le besoin de vous justifier, car la personne qui ricane en face est finalement bien plus caricaturale que vous.

8/ Chanter la Solitudine…

Me reconvertir dans le Yoga fut une décision pleine de joie mais aussi de tristesse.

Quand on quitte son travail et qu’on change son mode de vie, la solitude est un passage obligé, parce que que les endroits où l’on aimait aller, les gens à qui l’on avait l’habitude de se confier et les situations dans lesquelles on se sentait confortable ont changé. Ce qui peut être un peu perturbant…

Mais ce virage n’est que l’étape vers la prochaine destination, qui est bien plus sympa. La seule chose à faire en attendant est de se rapprocher d’une communauté plus en phase avec la personne que vous êtes en train de devenir. Prenez un cours de Yoga, rejoignez un groupe de méditation, participez à un workshop sur un thème qui vous plait…

L’univers vous conduira aux endroits où vous serez à même de vous épanouir, et vous connectera aux personnes au contact de qui vous vous élèverez, mais l’effort doit venir de vous au départ. Vous aurez aussi bientôt moins d’amis, mais ils seront moins superficiels et dans la compétition que vos anciennes fréquentations.

Enfin, la méditation et le Yoga- si vous pratiquez – vous apprendront à être bien avec vous-même. Depuis que je pratique tous les jours, et même si j’aimais déjà être seule de temps en temps, j’apprécie bien plus ma compagnie.

Et vous, avez-vous observé des phénomènes difficiles à vivre depuis que vous êtes sur cette voie ?

ohmybuddha

6 SYMPTOMES DE L’EVEIL SPIRITUEL

eveil-spirituel-768x384

Pour ceux qui ont choisi de suivre une voie spirituelle, vous savez à quel point ce chemin peut être épanouissant, mais aussi parsemé de moments beaucoup plus sombres.

La première chose est qu’il ne faut pas lutter contre eux, mais au contraire y voir une opportunité de questionnement. Quand la terre se met à trembler juste sous nos pieds, c’est le signe que nous évoluons, que nous muons vers un « nouveau nous », plus vrai et surtout plus connecté au monde qui l’entoure. Mais aussi le signe que ce monde reçoit notre message 5/5.

Nous vivons une époque d’éveil spirituel, cependant tout le monde n’est pas prêt à entendre tous ces changements. Si vous êtes sur la voie et que vous rencontrez des difficultés, ne cédez pas à la peur ou au désespoir. Après chaque coucher, il y a un lever de soleil

Voici 6 symptômes de l’éveil spirituel :

1. La liberté est soudainement plus importante pour vous.

Et vous avez commencé à réaliser ce qu’est vraiment la liberté. Il ne s’agit pas de la guerre et de prêter allégeance au drapeau. Mais d’être capable de vivre votre vie pleinement et de façon heureuse sans être pris dans le besoin de consommer et de gagner votre vie. Une fois que votre éveil commencera, la définition de la liberté selon la société vous semblera insensée.

2. Vous allez de l’avant avec vos propres croyances.

Dieu, Mahomet, Bouddhas, les chakras, l’énergie, désormais plus rien de cela n’a d’importance pour vous. Vous commencez à réaliser que la spiritualité ne repose pas sur le nombre de cristaux que vous possédez ni combien vous jouez de bols chantants chaque jour. Vous formez vos propres croyances et vous vous y tenez.

3. Vous vous sentez plus proche de la nature.

Oui, vous avez probablement toujours trouvé les arbres beaux, mais maintenant vous vous sentez beaucoup plus proche de tout ce qui se trouve dans la nature. Vous réalisez que vous êtes une partie du tissu de la vie, et non l’araignée qui a créé tout cela.

5. Vous ressentez vos émotions.

Si vous gardiez vos sentiments au plus profond de vous, désormais vous les ressentez pleinement. Cela peut parfois être difficile à gérer. N’oubliez pas de garder votre sang-froid.

6. Vous ne pensez qu’à donner en retour.

Voici le signe ultime. Foncez ! Vous vous sentirez bien de faire du bénévolat et de donner en retour aux autres.

Sandra Véringa

L’ÂME SŒUR : LE SEUL, VRAI, GRAND AMOUR ?

ame-soeur2-768x645

Il y a quelques temps, j’ai eu la chance de rencontrer Mérédith, celle qui est aujourd’hui ma conjointe. Je dis chance, car elle est devenue une des fondations de ma vie, mon âme sœur, une des personnes qui me permet d’être qui je suis vraiment. C’est ce qui me donne envie d’écrire sur le concept de l’âme sœur, afin d’aborder les sujets de la complémentarité et de l’acceptation inconditionnelle de l’autre. Ma curiosité m’a donné envie d’aller plus loin et de découvrir ce qui se cache derrière ce concept de l’âme sœur.

La croyance en l’existence de l’âme sœur est très répandue, surtout dans les agences de rencontres, ainsi que dans les sites de spiritualité. Par contre, peu de définitions complètes existent. Voici donc un ensemble de données que j’ai glané sur ce terme.

Le premier concept, que j’aime beaucoup pour son côté imagé, provient de la mythologie et de la théosophie. Il parle de la séparation de l’âme en deux corps de sexes opposés qui se retrouvent une fois leur karma vécu et évacué.

Un deuxième concept qui se retrouve fréquemment dans notre société est que l’âme sœur serait notre partenaire amoureux idéal, à savoir une personne qui nous correspondrait parfaitement sur tous les plans. Donc, le prince charmant ou la princesse de nos rêves avec qui la symbiose et l’harmonie seraient totales, la communication sans effort et les conflits, inexistants.

Et enfin, on dit aussi que l’âme sœur serait le Grand Amour, le Seul, le Vrai. Le concept de l’âme sœur est donc très attirant. Qui ne voudrait pas d’une relation sans heurts, remplie de complicité ?

Pourquoi rechercher l’âme sœur ?

Qu’est-ce qui nous pousse à rechercher absolument cette personne comme le saint Graal ? Parce que trouver l’âme sœur, c’est demander à l’autre de nous aimer à notre place. Je m’explique.

Se comprendre soi-même, se connaître et nourrir ses propres besoins, s’accueillir et s’aimer inconditionnellement est déjà une mission de tous les jours plus qu’ardue. Ne serait-ce pas plus facile de trouver cette personne qui le fera à notre place, qui dénichera en nous toutes les qualités que nous n’osons pas nous attribuer?

Mais la peur d’être en relation, la peur tenace du rejet, d’être manipulé, d’être dominé, la terreur de la trahison, l’horrible peur d’être abandonné disparaitront-elles d’un seul coup de baguette magique, grâce à cette fameuse âme sœur ?

Ford Vintage, Ford, Vintage, Auto, Voiture, Nostalgie

Nous sommes quelques milliards sur cette terre, il se peut que certaines personnes aient emprunté le même chemin que nous, avec un vécu similaire, des leçons de la vie semblables et que nous nous trouvions au même croisement au même moment.

Lorsque nous rencontrons ce type de personne, une cohérence existe à plusieurs niveaux. Ces deux âmes peuvent vivre un moment de reconnaissance profonde, une compréhension mutuelle forte, un lien basé sur un autre niveau que l’attirance, une impression de co-créer sans attente. C’est donc dire que pour moi, les âmes sœurs ne sont pas obligatoirement dans un rapport amoureux, puisque l’âme n’a pas besoin de vivre une relation amoureuse pour ressentir l’union.

Je crois surtout que l’amour et l’amitié ne passent pas par l’attente de la perfection, mais par l’acceptation de soi et de l’autre tel qu’il est.

Si l’âme sœur est aussi présente en amitié, qu’est-ce alors que l’Amour ?

L’amour durable

Nous avons toutes et tous beaucoup d’expériences amoureuses. Mais avons-nous tous eu des expériences où l’objectif va au-delà de ressentir des papillons dans le ventre ? L’attirance est une émotion et non la cause d’un amour profond. Je ne sais pas si l’amour parfait existe, mais je crois réellement que nous pouvons être créateurs d’un amour durable.

Voici quelques pistes qui nous ont permis, à ma conjointe et à moi-même, de créer le nôtre :

  • Être clair sur nos motivations et avoir des objectifs et des ententes sur lesquels baser la relation
  • Communiquer de façon responsable, honnête et respectueuse de l’intégrité de l’autre
  • Être flexible face aux imprévus de la vie
  • Reconnaître ses émotions et en prendre responsabilité
  • Apprendre à répondre à ses propres besoins avant d’impliquer son conjoint, afin de transformer les demandes aliénantes en préférences ou en alternatives
  • Faire un travail sur soi et avoir une vie intérieure riche
  • Avoir une vie épanouie en dehors du couple (amis, projets, sport, etc.)
  • Cultiver des valeurs comme l’altruisme et la compassion
  • Ne jamais remettre en question l’amour lui-même, mais plutôt rouvrir la discussion sur ce qui cloche, comme les objectifs communs, la communication, etc.

L’amour est une co-création qu’aucune définition ne peut englober. L’amour dépasse ce que le mental peut comprendre. Je crois réellement que les âmes sœurs existent. Je crois sincèrement en cette attraction plus forte et plus grande que les mots.

J’affirme que je souhaite à tous et toutes de vivre une relation de ce type. Âme sœur ou non, nous méritons tous d’être aimé dans l’écoute et le respect. Nous méritons surtout de NOUS aimer.

CROYEZ DAVANTAGE EN VOTRE INTUITION QU’EN CE QUE VOUS PENSEZ

amber_by_shadesofeleven-d4ds8zr1

«Enterrée au plus profond de chacun d’entre nous, gît une conscience instinctive et sincère qui peut être, si on le permet, notre guide le plus sûr»

Prince Carlos

Parfois, on a l’impression d’avoir un sixième sens au moment, par exemple, de voir quelles personnes peuvent nous faire du mal.

Généralement, on sous-estime cette information intuitive nous menant à ne pas se baser sur des paramètres rationnels, puisque cela conditionne la probabilité que l’on se trompe.

Cependant, notre voix intuitive est aussi utile qu’importante au moment de se frayer un chemin dans la vie. De fait, notre cerveau travaille avec une grande quantité d’informations dont on n’est même pas conscient.

Autrement dit, lorsqu’on a des pressentiments, ce n’est pas pour rien.

Notre esprit travaille sans nous déclarer ce qu’il fait, et il nous parle sans nous donner d’explications pour autant.

En réalité, le monde n’est pas structuré pour être régi par les intuitions, mais parfois, il ne serait pas plus mal pour nous d’y accorder un peu plus d’importance.

El-silencio-compartido-sabe-mejor

Elle est la lucidité que le coeur connait et que l’esprit ignore

On dit que notre intelligence a toujours raison, mais que notre intuition ne se trompe jamais.

Comme nous le disions plus haut dans cet article, il se peut que parfois, quelque chose nous dérange, sans pour autant que l’on puisse expliquer pourquoi.

C’est alors que, de façon quasi automatique, on sous-estime l’information que notre sixième sens nous donne, et on ne prend pas le temps de l’analyser.

De fait, on peut se faire une image d’une personne en quelques instants ; concrètement, il suffit de 6 secondes.

Pour protéger notre intégrité, il est très important de discriminer rapidement quiconque pouvant se révéler conflictuel ou toxique.

1208213001_f

L’intuition émotionnelle : l’empathie

Le pouvoir de la compréhension intuitive vous protégera de tout dommage jusqu’à la fin de vos jours

De plus, émotionnellement parlant, elle a beaucoup de poids. C’est ici qu’entre en jeu l’empathie, laquelle pourrait être définie comme une sorte d’intuition.

Autrement dit, comment peut-on être sûr que les émotions que l’on ressent soient réelles ?

Avec le temps, le fait de gérer ces indices devient un automatisme qui nous aidera à développer notre habileté intuitive.

En amour, par exemple, cela revêt une pertinence toute particulière. Même si on ne sait pas exactement ce qui nous mène à nous demander pourquoi quelqu’un nous aime, en général, on ne se trompe pas, et nos pressentiments se vérifient.

D’autre part, que l’on fasse ou non cas de notre sixième sens, on ne peut pas dire que le coeur ait de réelles raisons de se laisser guider par l’intuition ; grâce à elle, on peut se protéger de nombreux dommages.

De fait, elle mène à la reconnaissance des situations, des personnes et des conséquences de ce qui se passe autour de nous.

Cependant, faire cas de notre sixième sens aveuglément, cela peut aussi se retourner contre nous. C’est pourquoi, nous devons faire attention et être vigilant.

Les femmes sont plus à même de discriminer et de lire rapidement les émotions des autres, de savoir si ces derniers font semblant, s’ils mentent, ou si, dans le couple, leur compagnon/compagne les aime vraiment.

shutterstock_218927923

Les dangers de l’intuition

Le fait de formuler des jugements rapidement et sans efforts ou presque, peut nous mener à faire des erreurs et, par conséquent, à perdre en grande partie la beauté de la vie et des gens qui croisent notre chemin.

Pour cette raison, on doit contenir et essayer d’élaborer mentalement des situations hypothétiques dans lesquelles nos préjugés peuvent agir, et se tromper.

Dès lors qu’on se rend compte que l’on agit par suppositions ou par des sentiments réflexes et sans grand fondement rationnel, on doit prendre le temps de penser et de réfléchir.
Il n’y a pas de secret. Ce qui compte, c’est notre façon d’agir, car il est important de ne pas se laisser déborder par nos sentiments, de les surveiller, et de les compenser au moment de passer à l’action.

Il est indispensable de donner à notre intuition la place qu’elle mérite. On doit en tenir compte, au même titre que l’on doit tenir compte de la mesure dans laquelle on doit confronter la réalité, obtenant ainsi un équilibre qui peut nous permettre d’avancer dans la vie.

Source :source